Le jeûne

"Le corps humain est mieux équipé pour gérer le manque que l'abondance".
Docteur Heinz Fahrner, élève et successeur du Dr Otto Buchinger.

Le jeûne, c'est s'abstenir volontairement de nourriture pendant une période plus ou moins longue. Il entraîne une adaptation de l'organisme qui modifie ses besoins physiologiques en puisant dans ses réserves de graisses et d'eau.

Bien souvent malmené par une alimentation déséquilibrée ou trop riche, le système digestif prend quelques vacances grâce au jeûne : le foie et les parois de l’intestin se régénèrent, le pancréas et l’estomac sont mis au repos et la flore intestinale se rééquilibre. En favorisant l'élimination de toutes les toxines de l'organisme, le jeûne se transforme en véritable détox.

Physiologie du jeûne

Le corps peut être comparé à une voiture : sans carburant il ne fonctionne pas. Le sucre (glucose) et la graisse (lipides) sont les principales sources de carburants de l'être humain. Alors que se passe-t-il quand nous jeûnons? Le corps humain est programmé pour jeûner : une fois les réserves de glucose consommées, le corps puise dans les cellules protéiniques dégénérées et surtout, les cellules graisseuses (dans les tissus adipeux) relâchent les calories stockées directement dans le sang qui les répartira aux cellules de l'organisme, le nourrissant de l'intérieur. Mais par quel moyen ?

C'est l'autolyse 

C'est un processus d'auto-nettoyage sélectif de l'organisme en parallèle duquel s'effectue une élimination accrue des toxines qui encombrent habituellement le corps.

Pendant un jeûne 

Le corps va mobiliser toute l'énergie disponible (qui n'est pas gaspillée par les temps de digestion) pour éliminer des déchets, ce qui peut entraîner l'apparition de certains maux : céphalées, nausées, ballonnements, hausse de température ...Bien gérés et bien accompagnés, ils se vivent sans difficulté. Pour atténuer ces éventuels symptômes pendant le jeûne, la préparation (descente alimentaire) est essentielle, elle vous permettra de mieux vivre votre semaine de jeûne.

Les questions fréquentes :

Tout le monde peut-il jeûner ?

Les jeûnes que nous proposons sont des jeûnes préventifs, bien-être, de détox, et non pas thérapeutiques (pratiqués dans des cliniques en Allemagne), ils s'adressent donc à des personnes en bonne santé, qui ne souffrent pas de pathologies lourdes.

Voici la liste des contre-indications pour le jeûne bien-être :

Affection coronarienne avancée – Amaigrissement extrême – Anorexie – Artériosclérose cérébrale avancée – Diabète type I – Décollement de la rétine – Grossesse ou allaitement – Hyperthyroïdie décompensée – Insuffisance hépatique – Insuffisance rénale – Maladies tumorales – Maladies auto-immunes – Scléroses en plaques – Ulcère de l’estomac ou du duodénum.

Pourquoi associer la pratique de la randonnée ?

Tout d'abord parce que le corps est fait pour bouger, naturellement. Ensuite une bonne oxygénation est essentielle et cela nous permet d'être en contact avec les éléments naturels. De plus, grâce à une activité douce, le système circulatoire est sollicité ce qui permet la mise en mouvement des toxines et favorise l'élimination.

La randonnée n'est jamais imposée, souvent pendant le jeûne une ou plusieurs journées de repos total sont indispensables pour le jeûneur.

L'activité physique permet aussi d'occuper le jeûneur et de découvrir de belles régions.